en La Presse en parle

10 ans de logistique féminine au service de ses clients

Faire bénéficier ses clients d’une qualité constante sur la globalité de son process, c’est l’exigence de ACR. Une touche féminine qui reflète le soin mis dans chaque étape : « que tout soit impeccable, irréprochable ».

 

ACR Ardennes Copacking Routage a fêté ses 10 ans le 7 octobre 2016. À cette occasion clients, prospects et fournisseurs ont été invités lors d’une soirée mémorable. Ci-joint le discours de Stéphanie POIX DELFORGE PDG de ACR qui résume de façon atypique son parcours et son activité.

« C’est avec un grand plaisir que nous vous recevons ce soir pour fêter les 10 ans d’existence de ACR.

Cadre supérieure régionale à la Poste, rencontrant régulièrement des décideurs dans de grandes maisons il apparaissait un manque certain dans la chaine de logistique des cadeaux d’entreprises ou autre.

Présentant mon projet à la Poste, celle-ci refusa. Après mures réflexions et poussé un petit peu par mon mari le jour de mon anniversaire le 13 juin 2006 au passage et après avoir répondu oui à ses 3 questions il m’encourageait dans ce projet de création. Je démissionnai du jour au lendemain et je lançais ACR dans mon cher département des Ardennes à POIX TERRON. C’est normal je m’appelais POIX à l’époque 600m de locaux, et 2 premiers clients et me voilà toute seule dans mon entrepôt à emballer des colis. 1er CHIFFRE D’AFFAIRE 32,83€. HT puis novembre 2006 : 1630€.

1ère campagne liste cadeaux 1ères sueurs froides ou chaudes, mise en place du concept ACR. Toute commande passée avant 15h est livrée en J+1 avant 13 heures partout en France même en Corse au prix d’un colissimo.

PUIS 2007 démarches commerciales, 2 nouveaux clients par an puis 2008 et 2011, grand virage, achat de ce bâtiment de 2000m2 et un terrain ici à Villers Semeuse.

2016 : 10 ans, 10 salariés un CA de 1.4M d’€ HT accompagné d’un plan qualité de production et de sécurité sans cesse amélioré et de formations permanentes de tout le personnel : la montée en puissance de tout mon personnel accompagne la montée en puissance de ACR.

Et ACR c’est avant tout des clients et que des clients prestigieux : dans le domaine viticole, dans le secteur de la vente par correspondance, pour des campagnes de marketing opérationnelles.

Merci à tous sans exception sans vous nous ne serions pas là aujourd’hui !

Bien sûr, je pourrais vous raconter plein d’anecdotes rigolotes qui nous sont arrivées comme d’habitude je ne dirai rien quoi que ! Des missions exceptionnelles : aller chercher des colis bloqués par la neige en chasse neige pour livrer des clients pour le nouvel an russe.
Une livraison spéciale en voiture avec un client en bermuda et baskets argentées pour livrer Madonna et les BLACK EYED PEAS au VIP ROOM à Paris un samedi soir à 21h00.

Livrer en 8h00 des colis sur un yacht pour une rencontre confidentielle entre 2 personnes spéciales que je ne nommerais pas QUOI QUE non je ne dirais rien.

Les anecdotes on en a plein les tiroirs et c’est aussi la force de ACR : AVENIR CONFIDENTIALITÉ ET RÉACTIVITÉ. Répondre le plus vite possible aux besoins de tous nos clients.

Petit rappel de mise : « Avec ACR vous n’avez plus rien à faire, tout est notre affaire!!! »

Nous avons décidé avec mon équipe de choc de nous développer pour ces 10 prochaines années vers la cosmétique de luxe avec les mêmes contraintes : qualité, qualité, qualité en gardant notre réactivité et notre simplicité.

bonne soirée à toutes et à tous et merci merci merci !!! »

L’offre ACR : une offre clef en main avec une tarification très attractive.

Collecte, stockage, préparations, conditionnements sur mesure avec une touche féminine, expéditions, traçabilité au colis,
gestion totale du SAV (propre cellule d’appel pour les adresses erronées, les absences ou les reprises de RDV).

400 à 4000 colis envoyés par jour préparés sur mesure à la main et emballages couleur chocolat noir pour valoriser l’image de ses clients. 100% made in Ardennes.

Source : Manager & réussir n°14

 

Articles récents
Montrer 2 Commentaires

Laisser un commentaire

Stéphanie-Poix article Supply Chain Magazin